Bonus: Je sais (titre inédit)

J’aurais pu devant ma glace

Me briser en mille morceaux

Sous les lumières, sous les bravos

J’aurais pu perdre la face

Effacer mes souvenirs

Trainer dehors et même pire

 

J’aurais pu me défaire de ma naissance

Blesser mon âme dans l’indifférence

Quand vient le soir c’est à ça que je pense

Tous ces sourires, mon avenir

Mon enfance… mon enfance

 

J’aurais pu trouver les armes

Et porter d’autres costumes

Rester là, en bas de chez moi

J’aurais pu pendant des heures

Laisser passer le bonheur

Vider mon cœur de ses couleurs

 

On se construit, on se réveille, parfois

Bien plus fort que par la violence, je crois

Et dans ces mots il y aura toujours

Tous les désirs qui font grandir

Mon enfance

 

Je sais, je reconnais par cœur

Ces choses autour de moi

Ces montagnes et ces fleurs

Ces courages et ces lois

 

Il fallait tout me dire

M’écouter, me faire rire

Pardonner mes erreurs

Et soigner mes douleurs

Il y a près de moi

Ces visages et ces voix

Les pas de mon enfance ne sont pas maladroits